Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


51 ans après/UN : Clément Kanku dresse un bilan globalement négatif !

Publié par Gabriel manzukula Mjrrdcongo sur 4 Juillet 2011, 20:33pm

Catégories : #Actualite

L’Union pour la Nation (UN), par le biais de Clément Kanku, son Coordonnateur National, s’est prononcé à propos du 51ème anniversaire de l’indépendance de la RDC, le samedi 2 juillet 2011, au siège du Mouvement pour le Renouveau (MR), à Lingwala. L’occasion était aussi, pour cette coalition politique, de dresser le bilan dit « du peuple », après avoir fait un rappel historique, depuis le discours du Roi Beaudouin 1er, du 30 juin 1960, jusqu’aux élections de 2006.

Sans omettre un secteur, le Coordonnateur de l’Union pour la Nation, Kanku Bukasa a épilogué sur l’état de tous les chantiers notamment, l’éducation, la santé, l’emploi, l’énergie, la gouvernance, les institutions, la justice, la sécurité, l’économie, la production et les infrastructures. Aussi, a-t-il critiqué les secteurs des droits de l’homme, l’agriculture, la diplomatie, la démocratie et le transport en commun. Dans ce bilan vu du côté de l’Union pour la Nation, l’éducation n’est rien d’autre qu’un secteur abandonné : les écoles héritées de la colonisation et de la deuxième République sont spoliées et les enseignants demeurent impayés. Pour ce qui est de la santé, les centres de santé promis par le gouvernement, selon l’UN, ne seront toujours pas construits dans chaque territoire.

Aussi, pour elle, les hôpitaux sont dans un état de délabrement très avancé. Laconiquement, Kanku Bukasa a déclaré que l’emploi est resté lettre morte ; la desserte en électricité et en eau potable est devenue un mythe ; alors qu’en gouvernance, la corruption et l’enrichissement illicite ont atteint des proportions inégalées. D’autre part, le Président du Mouvement pour le Renouveau a fustigé la rareté des réunions du gouvernement : « Sinon, comment comprendre qu’en cinq ans, ce gouvernement ne se soit réuni que très rarement, ce qui pousse à se demander qui prenait ses décisions », a-t-il ajouté avant de renchérir que le Parlement qui avait bien commencé par la qualité et la pertinence de ses débats, est devenu l’ombre de lui-même, réduite à une chambre d’enregistrement.

« Malgré les effets d’annonce, notre justice est tellement corrompue qu’elle est une source d’insécurité permanente pour la population (…). Cette justice est instrumentalisée à souhait par l’exécutif même à des fins politiques », a martelé Clément Kanku, tout affirmant que la situation sécuritaire du pays est préoccupante. Par ailleurs, il a parlé d’une modeste production des ressources ; du financement de la réhabilitation ou la construction d’une partie d’infrastructures par les partenaires internationaux ; et de la faible diplomatie. L’intolérance politique et la rareté des produits locaux et la prolifération des produits importés sur les marchés, ont été également évoquées. « Le mandat de ce gouvernement sera quand même marqué par des graves violations des droits de l’homme ; autant des défenseurs des droits de l’homme assassinés, autant des journalistes seront tués plus qu’on l’a vu pendant 32 ans de Mobutu ; les cas de Chebeya, Bazana, Bapua, Ngyke restent dans les esprits. Arrestation des opposants : le cas de Mokia, Kuthino, Mukonkole et autres », a-t-il déclaré à propos des droits de l’homme.

Critiquant le volet agriculture, le Coordonnateur de l’UN a fustigé l’importation d’œufs et d’huile de palme : « Enfin, pour les Etats-Unis, nous sommes parmi les 3 pays anti-modèles du monde avec la Somalie et le Soudan ». En ce qui concerne la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni), pour éviter toute protestation ou autres crises politiques à répétition, il faudrait que les anomalies soient corrigées, en vue d’offrir des bonnes élections dans le délai constitutionnel : il s’agit entre autres de l’enrôlement des mineurs ; des kits défectueux, de la disparition des cartes d’électeurs et de bien d’autres couacs.

Cette situation n’est pas une fatalité ! Pour le Coordonnateur de l’UN, les choses peuvent changer positivement étant donné qu’il ne s’agit pas d’une fatalité. Sinon, à l’entendre, il est possible de convertir les potentialités de la RDC en réalité. Ainsi donc, a-t-il expliqué, cela passe par un choix judicieux et responsable, un choix qui va entraîner la rupture d’avec les antivaleurs du passé : « Vous devez choisir des dirigeants visionnaires, responsables, intègres et compétents ; ces dirigeants vous allez les trouver dans le rang de l’Opposition. Mais, pour y arriver, vous devez vous enrôler massivement », a déclaré l’élu de Dibaya, dans le Kasaï Occidental. A l’Opposition Clément Kanku pense qu’il est temps que l’Opposition fasse tout pour finaliser son programme commun qui sera porté par celui qu’ils désigneront consensuellement. « C’est pourquoi, je me fais l’obligation de vous demander de mettre de côté nos susceptibilités personnelles et de privilégier l’intérêt général », a-t-il conseillé.

Reconnaissant que, plus que jamais, la victoire est aujourd’hui à la portée de l’Opposition, il a affirmé que le peuple attend des opposants, l’unité. Pour Clément Kanku, Kamerhe et Tshisekedi ne sont pas en conflit. « Les deux personnalités savent que l’Opposition ne peut gagner sans union », a lâché le Député National, en précisant qu’il n’y a pas conflit majeur entre opposants. Par contre, il y a des négociations secrètes entre les leaders de l’Opposition. Perdre les élections, serait faire le lit du pouvoir, a-t-il indiqué. A propos du bilan, le Secrétaire Général du MR et Secrétaire National du gouvernement de l’UN, M. Evoloko a paraphrasé Son Eminence le Cardinal Monsengwo : « Tout pouvoir qui ne se préoccupe pas de soucis de son peuple, est un pouvoir sans objet ».

Quant au Coordonnateur adjoint et Porte-parole de l’UN, M. Jean-Baptiste Bomanza, le vote de cette fois-ci doit être un vote sanction d’autant plus que la population doit faire sortir sa carte rouge. Diplôme d’honneur ! L’occasion faisant le larron, le Magazine « REUSSIR » en partenariat avec Doing Business Awards a remis à Clément Kanku un diplôme d’honneur pour tout ce qu’il ne cesse d’abattre comme travail à l’Assemblée Nationale. Pour le Magazine « REUSSIR », ce diplôme est remis à Clément Kanku, pour sa lutte en faveur de la justice sociale, de l’exclusivité du petit commerce aux congolais et contre la spoliation des espaces des écoles publiques.



 

© Copyright La Prospérité

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents