Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


A la suite du Centre Carter, de l’UA et de l’UE. L’ambassadeur des USA : «Les Congolais m’ont beaucoup impressionné»/ J.F Entwistle : «Les irrégularités minent la transparence du process

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 2 Décembre 2011, 11:23am

Catégories : #Actualite

Les témoignages abondent sur la détermination du peuple congolais à réussir les élections 2011. Après les missions d’observation du Centre Carter, de l’Union européenne et de l’Union africaine, c’est au tour de l’ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa de rendre un hommage mérité au peuple congolais qui « l’a beaucoup impressionné ». Plus particulièrement aux témoins des partis politiques qui ont dénoncé «des activités suspectes» autour des élections 2011. Signal fort aux instances compétentes pour ne pas falsifier la volonté du peuple congolais lors de la proclamation des résultats provisoires et définitifs.

Première déclaration américaine sur les élections du 28 novembre. James Entwistle, ambassadeur des Etats-Unis en République démocratique du Congo, a tenu hier jeudi en sa résidence un point de presse. La rencontre avec la presse portait sur le déroulement des élections présidentielle et législatives du 28 novembre.

Emboîtant le pas aux missions d’observation du Centre Carter et de l’Union africaine, le diplomate américain a rendu un hommage mérité au peuple congolais pour sa détermination à réussir les élections du 28 novembre. Malgré les intempéries- une forte pluie s’est abattue presque dans toutes les provinces ce jour-là- c’est avec beaucoup d’enthousiasme que les Congolais se sont rendus aux urnes. Ils l’ont fait en toute dignité, responsabilité, nonobstant quelques incidents qui ont émaillé ces scrutins.

Mais plus intéressant, l’ambassadeur des Etats-Unis s’est réjoui d’avoir constaté que les témoins des partis politiques «ont accompli leur devoir et informé les autorités des activités suspectes» (sic) autour de ces élections. Raison pour laquelle il a émis le souhait de voir les autorités congolaises initier et mener des enquêtes devant toutes ces anomalies qui risquent d’affecter «la transparence» (!) de ces élections.

AUTO-PRISE EN CHARGE

Voilà des témoignages qui parlent d’eux-mêmes. Mieux, qui soulignent la haute responsabilité politique dont a fait preuve le peuple congolais. Une vigilance tous azimuts, lançant ainsi un défi à tous les ennemis de la République qui, dans leur manœuvre de politique criminelle avaient méprisé le peuple congolais. Ils viennent d’être pris dans leur propre piège.

Mû par cette volonté inébranlable de réussir les élections crédibles, le peuple congolais s’est pris en charge et comporté en toute dignité. Il a joué sa partition comme on le lui demandait et attendait de lui pour des élections transparentes et démocratiques. Voilà qui a retenu l’attention de nombreux observateurs qui, dans leurs déclarations préliminaires, abondent tous dans la même direction, soulignant ce sens de responsabilité du peuple congolais.

UN SIGNAL FORT

Quels que soient les vainqueurs, il ne faudrait pas qu’on «vole au peuple congolais sa victoire». Par son comportement exemplaire, responsable et nationaliste, il vient de lancer un signal fort à l’endroit des autorités, des instances compétences, des partenaires extérieurs pour que sa volonté soit respectée. Que les résultats du scrutin ne soient nullement falsifiés pour des raisons inavouées, égoïstes et étrangères.

La volonté du peuple congolais est de consolider le processus de démocratisation, de renforcer les institutions nationales, et par ricochet la cohésion nationale, afin de relever le défi d’un développement durable. On ne peut qu’appuyer le souhait de l’ambassadeur des Etats-Unis : celle de voir les autorités congolaises initier des enquêtes pour établir la part de responsabilités découlant de ces violences, ces incidents meurtriers et déterminer les auteurs d’«activités suspectes».

Aussi, c’est avec beaucoup d’attention que les observateurs tant nationaux qu’internationaux ont les yeux tournés vers la Cour suprême de justice qui instruit en ces moments précis un cas de flagrance. Un député national qui a été attrapé en flagrant délit avec un nombre important de bulletins de vote, cochés en avance pour lui-même et en faveur d’un candidat à la présidentielle, est maintenant devant la barre. Son comportement incivique est à la base des incidents qui ont lieu dans la commune de Kisenso. Le matériel électoral a été saccagé, privant ainsi de nombreux citoyens à ne pas accomplir leur devoir civique, car ayant pressenti cette odeur de parfum de tricherie. Le souhait est de démanteler le réseau de ces faussaires.

Signal fort pour que la volonté du peuple congolais soit respectée. Qu’elle ne soit pas falsifiée lors de la proclamation provisoire et officielle des résultats du scrutin 2011. C’est de cette belle manière que l’on mettrait un terme à toutes ces rumeurs folles des centres périphériques qui circulent dans le pays, avec ces SMS, ces messages sur Internet pour dénoncer à leur tour des «coups fourrés» relevant des humeurs de mauvais goût. Comme pour dire aux Congolais qu’il ne faut pas baisser la garde malgré ces encouragements de la communauté internationale.

Ambassadeur des USA en RDC

J.F Entwistle : «Les irrégularités minent la transparence du processus électoral»

Aucune élection n’est parfaite en soi-même. Parlant des scrutins couplés du 28 novembre 2011, l’ambassadeur des USA en RDC a fait remarquer : «Les irrégularités minent la transparence du processus électoral».

Quatre jours après les élections du 28 novembre 2011, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en RDC, James F. Entwistle, a estimé nécessaire de partager avec la presse ce qu’il a vu lors de sa visite dans certains centres de vote à Kinshasa, le jour des scrutins, et appris de rapports des observateurs sur ces opérations électorales.

Le diplomate américain l’a fait au cours d’un point de presse qu’il a animé, hier jeudi 1er décembre, au Centre culturel américain de Kinshasa.

D’entrée de jeu, il a apprécié «le travail des agents de la CENI» et «le calme» dont plusieurs électeurs ont fait montre, le 28 novembre.

A ses yeux, ces attitudes «soulignent la détermination du peuple congolais de faire progresser la jeune démocratie» en RDC.

D’après James F. Entwistle, il est crucial d’aborder les scrutins du 28 novembre, en se basant sur une évaluation systématique du processus à la manière d’observateurs formés pour ce genre d’estimation.

L’ambassadeur américain a, à cet effet, déclaré que «de telles évaluations sont importantes parce qu’elles ne se fondent pas sur les expériences individuelles dans une ville ou un quartier précis».

«Elles s’appuient plutôt sur des analyses qui se penchent sur le déroulement des événements à travers le pays», a-t-il souligné. Avant d’ajouter : «Dans le cadre de notre appui actuel au processus électoral congolais, nous avons soutenu la formation de milliers d’observateurs congolais. J’ai, avec plaisir, constaté que de nombreux observateurs nationaux et témoins de partis politiques ont assumé leurs responsabilités le jour des élections pour soutenir la transparence du processus».

Après avoir paraphrasé les réactions initiales de quelques groupes d’observateurs congolais et étrangers sur les opérations de vote, le diplomate américain pense qu’il serait prématuré de juger le processus électoral de manière générale.

«Mais j’estime que ces évaluations initiales sont conformes à ce que j’ai vu quand j’ai visité certains centres de vote à Kinshasa lundi dernier et à ce que les équipes d’observateurs du gouvernement des Etats-Unis ont vu dans chaque province de la RDC : qu’en substance, la grande majorité des Congolais qui était désireuse de voter l’a fait sans encombres, malgré des retards et des problèmes logistiques importants», a-t-il dit.

Et de poursuivre : «Il y a eu, malheureusement, des exceptions significatives à la tendance que d’autres personnes et moi-même avons noté. De violents incidents ont perturbé le scrutin dans un certain nombre d’endroits, et selon certains rapports, des groupes armés ont intimidé les électeurs dans certains endroits dans l’Est du pays».

Il a laissé entendre que «beaucoup de rapports ont aussi fait état d’irrégularités, notamment des divergences sur les listes d’électeurs et la carence de bulletins de vote».

«Nous savons que nulle élection n’est parfaite en soi-même, comme tous les pays, les Etats-Unis n’ont toujours pas résorbé une tache d’une telle complexité- toutefois, les irrégularités minent la transparence de ce processus», a-t-il noté.

James F. Entwistle a, par la même occasion, invité les autorités compétentes à enquêter sur les «activités suspectes» que «nombreux» observateurs et témoins des partis politiques leur ont informées.

A quelques jours de l’annonce officielle des résultats de scrutins, le diplomate américain appelle les uns et les autres à respecter la décision du peuple congolais exprimée par les urnes pour élire son futur président.

Dans l’hypothèse d’une contestation des résultats, il a rappelé que la RDC a établi des procédures claires pour ce cas de figure.

Ludi Cardoso

 

© Copyright Le Potentiel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents