Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Après la «bataille» de l’Est : L’offensive au centre et à l’Ouest

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 19 Novembre 2011, 08:21am

Catégories : #Actualite

Les choses vont aller vite maintenant. Après l’Est, cap sur le centre et l’Ouest. Les candidats à la présidentielle ne font d’ailleurs pas mystère de leurs ambitions. Ils sont déjà sur le terrain. Dernière ligne droite de la campagne électorale.

A sept jours de la fin de la campagne électorale, l’on assiste maintenant à de grandes manœuvres électoralistes. Le paysage électoral est en train d’être planté avant de prendre une forme définitive. Fait déjà perceptible, la dislocation du groupe des candidats à la présidentielle qui se scinde en plusieurs pelotons. En tête, celui composé des candidats Joseph Kabila Kabange, Etienne Tshisekedi, Vital Kamerhe et Kengo wa Dondo.

Un cliché qui vient de voir le jour après la «bataille» visant la conquête de l’Est. Considérée comme la partie la plus peuplée, l’Est a attiré les candidats à la présidentielle qui ont jugé utilement tactique de convaincre en premier lieu les populations de cette contrée. Kindu, Kasongo, Kisangani, Goma, Bukavu, Butembo, Beni, Walikale, Masisi, Bunia, Butembo, Uvira, pour ne citer que ces villes, ont été honorées de la présence des candidats à l’élection présidentielle. Principalement, Joseph Kabila, Etienne Tshisekedi et Vital Kamerhe. Comme pour rattacher le Katanga à la communauté swahilophone, le candidat Kabila s’est rendu à Lubumbashi dans le but de mobiliser davantage. Il est entendu que Etienne Tshisekedi s’était déjà rendu dans cette province, notamment à Lubumbashi, Likasi et Kolwezi, lors de la pré campagne électorale. Il allait de soi que Joseph Kabila y laisse également sa marque.

On en dirait autant de Vital Kamerhe qui a anticipé en quelque sorte ses tournées en se rendant à Kikwit dans le Bandundu où il se sent aussi dans sa peau. Il affirme disposer d’une couche sociologique dans cette province pour y avoir étudié, parlant ainsi la langue de la région.

CAP SUR LE CENTRE ET L’OUEST

Barre à tribord et à bâbord, car sur le centre et l’Ouest. Les candidats ne se sont pas fait prier pour descendre dans l’arène. En premier lieu, les «deux Lula», à savoir Léon Kengo wa Dondo et Vital Kamerhe.

Equatorien, Léon Kengo wa Dondo, après le coup d’envoi de sa campagne électorale donné à Kinshasa, ne pouvait mieux faire que de se rendre à l’Equateur, sa province de prédilection. Originaire de Libenge, ancien de la colonie scolaire de Mbandaka, Kengo est «Mwana Ekanga». En l’absence de Bemba en détention à la CPI (Pays-Bas), Mobutu Nzanga qui affûte encore ses armes avant de prendre certainement tout le monde à contre-pied, Kengo a trouvé un «terrain» vide et l’a occupé.

Mais pas pour longtemps, puisque Kamerhe l’a rejoint aussitôt. «Beau frère», de par son épouse originaire de l’Equateur, il a su calculer pour bien profiter de l’hospitalité légendaire des populations de l’Equateur de manière à faire d’une pierre deux coups. Certainement qu’il y aura un chevauchement avec son adversaire Léon Kengo wa Dondo attendu à Basankusu, Boende, Lisala, Bumba, Gbadolite et Gemena.

Après l’Equateur, ce sera le tour de deux Kasaï. L’effervescence est déjà à son comble, avec ce climat de haute tension, principalement à Mbuji-Mayi, où il ne se passe plus un seul jour sans qu’il y ait des accrochages entre les sympathisants de l’Opposition et ceux de la Mouvance présidentielle. On attend l’arrivée imminente des candidats. Notamment Etienne Tshisekedi, Vital Kamerhe, Kengo wa Dondo, et bien sûr Joseph Kabila Kabange. L’on est convaincu que la même ambiance qui a prévalu à l’Est, marquera les étapes de deux Kasaï.

En même temps, l’on s’apprête à aller à la conquête de l’Ouest, avec les provinces du Bas-Congo et de Bandundu. La partie s’annonce serrée dans ces deux provinces où l’on pourrait assister à la présence spectaculaire des candidats comme Adam Bombole, Nzanga Mobutu. Ce dernier, on le sait, avait réalisé un bon score dans cette province en 2006, malgré la présence du patriarche Antoine Gizenga. Ce dernier étant absent, certes le PALU bat campagne pour le candidat indépendant, Joseph Kabila Kabange. Il n’est pas exclu que le candidat de l’UDPS profite de cette absence d’Antoine Gizenga pour perturber l’ancien ordre électoral.

STRATEGIE DE L’ENCERCLEMENT

Le candidat Vital Kamerhe a été le premier à proposer cette stratégie pour le compte de l’Opposition. Curieusement, ce sont tous les candidats à la présidentielle qui y recourent pour mobiliser davantage. La «bataille» de l’Est l’a bien démontré en accueillant en premier tous les candidats avec Joseph Kabila en tête.

C’est la même stratégie que l’on observe à l’Equateur avant que ce ne soit le tour du Grand Kasaï. L’Ouest pourrait subir le même sort si les deux camps, l’Opposition et la Mouvance présidentielle, parvenaient à mettre en place une stratégie payante. En effet, le Bas-Congo et le Bandundu n’alignant pas de «candidats» originaires de ces deux provinces, il appartient aux présidentiables qui auront déniché et mobilisé les «vrais leaders Kongo» de mener une campagne électorale payante.

Une fois de plus, les jeux ne sont pas encore faits. La partie s’annonce serrée. En attendant l’étape déterminante de Kinshasa.


 

© Copyright Le Potentiel

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents