Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Assemblée nationale : L’opposition claque la porte

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 11 Juin 2013, 16:12pm

Catégories : #Actualite

Cette agitation était provoquée par la motion incidentielle introduite par le député du groupe parlementaire MLC et alliés, Clément Nkanku.
Dans son intervention, il a accusé Aubin Minaku de faire obstruction au contrôle parlementaire initié pour la plupart par les députés de l’opposition.
Pour appuyer ses dires, l’élu de Dibaya a fait état des motions de défiance déposées contre deux ministres du gouvernement Matata, des questions orales avec débat, des propositions des lois et des enquêtes parlementaires initiés par les députés de son groupe parlementaires et d’autres groupes de l’opposition en souffrance sur la table du président de la chambre basse.
Minaku a dans sa réplique, rejeté en bloc ces affirmations de clément Nkanku l’accusant de dérive totalitaire.

Le président du Mouvement pour le Renouveau a résolu après une prise de bec avec le président de l’Assemblée de quitter la salle.
Dans cette atmosphère délétère, les députés de l’opposition, pour solidarité avec leur camarade, ont finalement levé l’option de claquer la porte de l’Assemblée nationale.
Dans un communiqué de presse après une réunion à huis clos dans la salle de spectacle du Palais du peuple, les députés du groupe parlementaire MLC et alliés ont décidé d’initier une motion de défiance contre Je président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, pour avoir violé les prérogatives de contrôle parlementaire et de légiférer reconnues constitutionnellement aux députés. Ils ont dans leur communiqué tiré la sonnette d’alarme sur la dérive totalitaire du président de l’Assemblée Nationale à 5 jours de la clôture de la session parlementaire.

Minaku se défend

Face à des accusations graves portées contre lui par les députés du groupe parlementaire MLC et Alliés. Aubin Minaku n’a pas usé de la langue de bois. Dans sa réplique à la fin de la plénière, Minaku a fait savoir qu’un lot d’initiatives de contrôle parlementaire émanant des députés aussi bien de l’Opposition que de la Majorité a été déposé, au bureau de l’Assemblée Nationale, à raison de 87 questions orales avec débat, 26 questions d’actualité, 13 interpellations, 12 commissions d’enquêtes, 2 motions de défiance. Il a souligné que face à cet afflux, son bureau a convenu avec la conférence de président de mettre de l’ordre dans ces initiatives pour ne pas banaliser le contrôle parlementaire.

Tout en reconnaissant le droit légitime des députés de l’opposition d’initier une motion de défiance contre lui, Minaku a précisé que face à l’urgence de mettre sur pied le bureau de la CENI 45 jours après la promulgation de la loi portant fonctionnement de cette institution d’appui à la démocratie, il se trouvait dans l’obligation de stopper le contrôle parlementaire.

D’après le président de la chambre basse, le retard connu pour mettre en place le bureau de la CENI, a été causé par les groupes parlementaires qui n’ont pas su s’accorder dans le délai sur les noms de leurs délégués.
Pour le speaker de l’Assemblée, le bureau ne saurait traiter toutes ces initiatives de contrôle parlementaire dans 5 jours qui restent pour la clôture de la session en dépit de sa bonne foi.
Il a promis d’éclairer la lanterne de l’opinion sur les péripéties qui ont entouré la motion de défiance contre le ministre de Mines dans les prochains jours.

Eric WEMBA

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents