Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Balkanisation de la RDC/Marc D. Dillard : « Les propos de Cohen n’engagent pas le gouvernement américain »

Publié par Gabriel manzukula Mjrrdcongo sur 25 Septembre 2011, 08:47am

Catégories : #Actualite

Mieux vaut tard que jamais. Les précisions de l’ambassade américaine en RDC autour du complot de balkanisation de la RDC tombent bien à propos. Surtout après les déclarations d’Herman Cohen, ancien sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires africaines et les révélations de Wikileads, ce site twitter, sur un câble diplomatique de l’ambassade américaine à Kinshasa à propos de la « Théorie du complot de la balkanisation de la RDC ». La mission diplomatique américaine à Kinshasa ne pouvait faire mieux que de livrer la position officielle du gouvernement des Etats-Unis.

« Le Kivu appartient juridiquement à la République démocratique du Congo. Depuis 18 ans, Cohen ne travaille plus pour le compte des Etats-Unis d’Amérique. Alors, des propos qu’il a tenus dernièrement sur le Kivu, n’engagent nullement le gouvernement américain ». C’est ce qu’a déclaré le conseiller aux Affaires publiques de l’ambassade américaine en RDC, Marc D. Dillard, au cours d’un point de presse animé, hier jeudi 22 septembre à Kinshasa. Il répondait ainsi à une question de la presse relative aux allégations de Cohen, selon lesquelles le «Kivu fait partie du Rwanda». Déclaration faite par l’ancien secrétaire d’Etat américain adjoint aux Affaires africaines dans une interview exclusive publiée sur You Tube. Herman Cohen affirmait dans cette interview que Le Potentiel a eu le devoir de reprendre les grands extraits qu’il avait «dans une lettre au président Obama suggéré que l’on légalise le commerce des minerais au Kivu qu’exploitent les hommes d’affaires rwandais». Mais qu’il avait reconnu avoir rencontré une «farouche opposition de la part des Congolais qui évoquent la question de souveraineté». «Souveraineté ? Au Département d’Etat, le Kivu fait partie du Rwanda», avait renchéri Herman Cohen.

A la publication de ces extraits par le Journal Le Potentiel, Herman Cohen avait réagi sans pour autant convaincre dans la mesure où il disait les mêmes choses dans la lettre au Potentiel que les propos tenus dans l’interview.

Quelques jours plus tard, Le Potentiel reprenait les révélations du site twitter Wikileaks, toujours sur la « Théorie du complot de la balkanisation de la RDC ». Wikileaks publiait ainsi un câble de l’ambassade américaine à Kinshasa sur ce complot. Une théorie qui préoccupe les Etats-Unis. Ce câble diplomatique faisait ressortir que «la mission diplomatique américaine est donc en train d’identifier ceux qui sont pour ou contre cette théorie du fait que les Etats-Unis sont cités parmi ceux qui soutiennent les agresseurs de la RDC et que les intérêts américains supportent les efforts supposés du Rwanda d’annexer le Kivu et de monopoliser les ressources de la région».

Selon l’ambassade américaine à Kinshasa citée par Wikileaks, aborder «la balkanisation doit être un élément important de la stratégie à déployer dans les efforts du rayonnement de la Mission (diplomatique)».

C’est ainsi que dans ses investigations, le staff des relations publiques, toujours selon Wikileaks, avait rendu visite à Freddy Mulumba, Administrateur directeur général du journal Le Potentiel pour discuter de cette théorie de la balkanisation. De l’idée selon laquelle des intérêts financiers et des lobbies politiques occidentaux ont un plan de diviser la RDC, de saper la souveraineté nationale et de maintenir le pays empêtré dans la violence et le sous-développement en vue d’exploiter ses ressources naturelles. L’ADG du journal Le Potentiel y avait réservé des réponses appropriées.

Qu’un des membres de la mission diplomatique américaine revienne sur ce complot pour donner le point de vue de Washington est une initiative que les Congolais apprécieront certainement à juste titre tout en demeurant vigilants.

Réagissant en outre sur «les révélations» de Wikileaks sur l’implication des USA dans la balkanisation de la RDC, Marc D. Dillard s’explique : «Je ne saurais pas approuver la véracité des allégations, informations de ce site, qui sont malheureusement relayées par plusieurs autres organes de presse. Le gouvernement américain souhaite que la RDC soit stable et vive en paix avec ses voisins. Nous entretenons toujours de bonnes relations avec le gouvernement congolais».

Encore un autre volet de la position des Etats-Unis qui n’échappera pas à l’attention du peuple congolais.

Des élections apaisées et crédibles

Par ailleurs, le conseiller aux Affaires publiques de l’ambassade américaine a salué l’initiative de la CENI de créer un cadre de concertation pour débattre avec la classe politique congolaise de toutes les questions liées au processus électoral 2011.

Il a affirmé que son pays apprécie «le progrès réalisé» par cet organe de gestion des élections, d’autant plus que sa démarche contribuera à la paix sociale et pourra déboucher sur des élections apaisées.

A la veille des élections 2011, la Monusco a déploré, le mercredi 21 septembre, l’augmentation des violences politiques à Kinshasa, à l’Equateur, au Bandundu ; les affrontements ethniques au Bas-Congo et au Kasaï Occidental ; ainsi que l’intensification des activités des groupes armés et autres milices dans les deux Kivu et au Katanga.

Répondant à une question de la presse sur cette situation sécuritaire dressée par la Mission onusienne, Marc D. Dillard affirme : « Les Etats-Unis souhaitent voir se dérouler en RDC un processus électoral libre, démocratique, transparent et qui respecte la volonté du peuple congolais ».

Auparavant, il avait restitué les activités organisées dernièrement par l’ambassade américaine à Kinshasa et à Matadi, dans la province du Bas-Congo.

A en croire le conseiller aux Affaires publiques, l’ambassade des USA a financé un séminaire organisé, du 16 au 20 septembre dans la ville portuaire, par l’ONG JDH, à l’attention des journalistes sur la médiatisation des questions électorales.

Notons en passant que dans la capitale congolaise, l’ambassadeur américain a procédé, le 15 septembre, à l’inauguration d’une école primaire à Kisenso. Evalués à hauteur de 7.200 dollars américains, les travaux de reconstruction de cet établissement scolaire ont été entièrement financés par l’ambassade des USA à Kinshasa.

 

 

© Copyright Le Potentiel

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents