Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


BAN KI-MOON CHANGE DE REPRÉSENTANT EN RDC / Monusco : l’Allemand Kobler pour succéder à l’Américain Meece

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 11 Juin 2013, 16:22pm

Catégories : #Actualite

Mais au-delà d’un simple remplacement lié au mandat, que cache ce changement à la tête de la Mission onusienne juste au moment où la Force internationale ne semble plus destinée à éradiquer les forces négatives en RD Congo, se demandent nombre d’observateurs

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RD Congo change de nom. Il ne s’agit plus de l’Américain Roger Meece, mais désormais de l’Allemand Martin Klober. Mais, ce changement qui interviendra à la tête de la Monusco (Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation au Congo) au début du mois d’août intervient juste au moment où la Force internationale est arrivée en RDC. Cela a-t-il un rapport avec l’arrivée de l’état-major de cette force à Goma en attendant des éléments sud-africains et malawites? La question reste posée. Car, généralement, ce genre de changement ne se réalise jamais au hasard. Mais, bien souvent, cela se fait au rythme de la nouvelle orientation.

La Monusco change de patron. Après donc l’Américain Roger Meece, c’est désormais à l’Allemand Martin Klober de présider, au début du mois d’août, aux destinées de cette Mission onusienne. C’est ce qui ressort de la dernière décision du secrétaire général des Nations unies, le Sud-Coréen Ban Ki-Moon. C’est au mois de juillet que le mandat de l’actuel Représentant spécial sortant du Sg de l’ONU en RDC prendra fin. Logiquement donc, c’est au mois d’août prochain que le nouveau Représentant spécial de Ban Ki-Moon entre en fonction à la tête de la même mission, la Monusco. Que cache ce changement juste au moment où la RDC commence à accueillir, à Goma, la Force internationale attendue par les Congolais?

MARTIN KLOBER POUR MATERIALISER L’OPTION POLITIQUE EN RDC?

Car, pour bon nombre d’observateurs, ce genre de changement, bien que se réalisant à la fin d’un mandat ne se fait généralement pas au hasard. Surtout, précise-t-on, le choix des animateurs. Martin Klober vient-il pour matérialiser en RD Congo l’option politique annoncée par Mary Robinson et Ban Ki-Moon lors de leur dernier passage à Kinshasa en lieu et place de la traque systématique et sans concession des forces négatives (option militaire) instituée par l’ONU à travers la résolution 2098 à laquelle tient la RDC? Car, l’Allemand Martin Klober apporte avec lui sa vaste expérience dans le domaine de la politique internationale et résolution des conflits. Ce qui tend à démontrer que son choix n’est pas dû au hasard.

Surtout que le futur patron de la Monusco a également été, dans son pays, chef de cabinet adjoint au ministère des Affaires étrangères (1998 à 2000), puis chef de cabinet (2000 à 2003).Il y a aussi une autre caractéristique de cette personnalité. C’est qu’avant d’atterrir en RDC, l’Allemand Martin Klober a été en Irak et en Afghanistan toujours en qualité de Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU. Or, il n’est point un secret que dans les deux pays règne un climat qui demeure encore loin de la résolution des conflits simplement. Faut-il y voir une option politique pouvant ainsi céder la place à l’option militaire en temps utile? Apparemment, rien n’est à écarter dans ce tableau.

DE NAMANGA A MEECE, EN PASSANT PAR SWING ET ALLAN DOSS

Pour mettre un terme à la guerre qui déchirait la RDC sous le règne de Laurent-Désiré Kabila, l’Organisation des Nations unies (ONU) avait dépêché une mission dite d’observation au Congo (Monuc). Cette force fut d’abord confiée à des Africains, à savoir le Tunisien Kamel Morjane et le Camerounais, M. Namanga Ngongi. Mais, vint le dialogue intercongolais, le bâton de commandement de la Mission onusienne, passa entre les mains de l’ancien diplomate américain en RDC, William Swing, qui continua ainsi sa mission sous le régime «1+4» jusqu’aux élections de 2006. C’est alors que vint l’époque de l’Anglais Allan Doss, pour assurer le passage de la Monuc à la Monusco. Car, la Monuc était critiquée pour son observation même lorsqu’on tuait des civils. C’est alors le simple mandat d’observation fut transformée en celui de la stabilisation au Congo.

C’est sur ces entrefaites que passera, à la tête de la Mission onusienne, un autre doublé d’ambassadeur des USA en RDC, Roger Meece. D’ailleurs son mandat, comme par hasard, ne se termine pas n’importe quand, mais bien au contraire lorsqu’en lieu et place de l’option militaire votée à travers la résolution 2098 de l’ONU, c’est l’option qui est désormais prêchée au détriment des Congolais du reste obligés de regagner la table des négociations de Kampala face aux rebelles du M23 dont l’existence venait d’être enterrée par la 2098. L’Allemand Martin Klober est-il désormais chargé, entre autres de l’atterrissage en douceur des pourparlers qui se tiennent en Ouganda? La question reste encore posée. Car, bien souvent, chaque patron de la Mission onusienne est chargé d’accomplir une mission précise. M. M.

Forum des As

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents