Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Code de bonne conduite : Tshisekedi, Kakese, Kengo, Kashala…attendus à la CENI !

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 24 Octobre 2011, 09:08am

Catégories : #Actualite

C’est ce vendredi 28 octobre 2011 que la CENI lance officiellement la campagne électorale pour les élections présidentielle et législatives nationales de novembre 2011. Seulement voilà, à exactement quatre jours de cette date, il se trouve que 4 présidentiables seulement sur les 11 ont signé le code de bonne conduite. Il s’agit de candidats n°1, Jean Andeka Djamba ; n°2, Adam Bombole Intole ; n°3, Joseph Kabila Kabange et, enfin, le candidat n°5, Vital Kamerhe Lwa- Kanyinginyi. Les sept autres, à savoir, les candidats n°4, Kakese Malela ; n°6, Kashala Lukumuena ; n°7, Kengo wa Dondo ; n°8 Mbusa Nyamwisi ; n°9, Mobutu Nzanga ; n°10, Mukendi Kamana et, enfin, n°11, Tshisekedi wa Mulumba sont toujours attendus à la CENI pour poser cet acte que Vital Kamerhe a qualifié, le vendredi dernier, de civique et républicain de haute portée morale, politique, juridique et symbolique. Dans la mesure où, par cet acte, les candidats s’engagent, de bonne foi, à observer un certain nombre de principes avant, pendant et après le processus électoral, dans le respect des lois de la République en la matière. Il faut dire que l’idée qui sous-tend la signature de ce code de bonne conduite, c’est de prévenir toute contestation de nature à plonger le pays dans une crise post-électorale. Il revient cependant à la CENI, en sa qualité de pouvoir organisateur des élections, de tout mettre en œuvre, conformément au serment de l’impartialité, pour faire respecter les règles du jeu. C’est depuis le jeudi 13 octobre 2011, date à laquelle la Commission Electorale Nationale Indépendante avait attribué les numéros d’ordre aux candidats à la présidentielle de novembre prochain, aux fins de leur apporter des facilités de préparation de leurs matériels de campagne, que le code de bonne conduite a été ouvert à la signature de mêmes candidats et ce, jusqu’avant la date du démarrage de la campagne électorale, soit ce vendredi 28 octobre 2011. Seulement voilà, à exactement quatre jours du délai buttoir, quatre candidats seulement sur les onze, ont apposé leurs signatures sur ce document. Il s’agit de candidats n°1, Jean Andeka Djamba ; n°2, Adam Bombole Intole ; n°3, Joseph Kabila Kabange et, enfin, le candidat n°5, Vital Kamerhe Lwa- Kanyinginyi. Les sept autres sont toujours attendus à la CENI pour poser cet acte que Vital Kamerhe qui a signé le vendredi dernier, qualifie de civique et républicain de haute portée morale, politique, juridique et symbolique. Dans la mesure où, par cet acte, les partis et regroupements politiques ainsi que les candidats aux élections s’engagent, de bonne foi, à observer un certain nombre de principes avant, pendant et après le processus électoral, dans le respect des lois de la République en la matière. En signant ce code, les candidats souscrivent ainsi aux valeurs et fondements d’une compétition électorale démocratique, libre, transparente et loyale. Néanmoins, il revient à la CENI, en sa qualité de pouvoir organisateur des élections, de tout mettre en œuvre, conformément au serment de l’impartialité, pour faire respecter les règles du jeu ; veiller strictement aux prescrits de la loi électorale afin de garantir à tous les candidats, un traitement égal, objectif et impartial. Des sources proches de certains candidats qui résistent à signer le code de bonne conduite, l’on reproche à la CENI de ne pas tenir compte de certaines préoccupations exprimées par l’opposition qui sont de nature à garantir des élections transparentes et apaisées. La CENI ne leur aurait réservé aucune suite favorable, à quelques jours seulement du lancement de la campagne électorale. Pour ces sources, la CENI devra donner l’exemple de respect du code de bonne conduite avant d’en exiger aux candidats. Il faut dire que l’idée qui sous-tend la signature de ce code de bonne conduite, c’est de prévenir toute contestation de nature à plonger le pays dans une crise post-électorale. Ainsi, un appel pathétique est-il lancé en direction des candidats n°4, Kakese Malela ; n°6, Kashala Lukumuena ; n°7, Kengo wa Dondo ; n°8 Mbusa Nyamwisi ; n°9, Mobutu Nzanga ; n°10, Mukendi Kamana et, enfin, n°11, Tshisekedi wa Mulumba afin qu’ils s’activent à signer, avant ce vendredi 28 octobre, ce fameux code de bonne conduite. 

La Pros. 

© Copyright La Prospérité

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents