Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


En Libye, alors que l'opposition s'organise, Kadhafi se pose en rempart contre al-Qaïda

Publié par RFI sur 6 Mars 2011, 11:54am

Catégories : #International

JDD_Kadhafi_0.jpgEn Libye, au dix-neuvième jour de la révolte contre Mouammar Kadhafi, l'insurrection qui tient l'Est du pays, menait samedi une guerre sur deux fronts contre l'armée du colonel Kadhafi, notamment à l'ouest de Tripoli, où des chars sont entrés en action à Zaouïa et ont tiré sur la population. Sur un autre front, celui de la communication, le numéro un libyen passe à l'offensive avec une interview publiée par l'hebdomadaire français le Journal du dimanche.

 

Dans cet entretien, Mouammar Kadhafi se déclare avant tout favorable à l'envoi d'une commission d'enquête « des Nations unies ou de l'Union africaine » dans son pays. « Nous allons permettre à cette commission d'aller voir sur le terrain, sans aucune entrave» assure-t-il. Car, pour le guide libyen, le Conseil de sécurité des Nations unies « n'est pas compétent pour les affaires internes d'un pays », et sa résolution adoptée à l'unanimité condamnant la répression est nulle et non avenue.

Selon le numéro un libyen,« le Conseil de sécurité intervient si deux Etats s'affrontent ». Dans le cas de son pays, il a « outrepassé ses droits ».

Le leader libyen assure également que « si la France souhaite coordonner et diriger cette commission d'enquête », il y sera favorable. « La France a de grands intérêts en Libye et nous avons beaucoup travaillé avec le président Nicolas Sarkozy », ajoute-t-il.

A propos de l'insurrection dans son pays, le colonel Kadhafi met en garde : « si on menace, si on déstabilise, on ira à la confusion, à Ben Laden, à des groupuscules armés. Vous aurez l'immigration, des milliers de gens qui iront envahir l'Europe depuis la Libye. Et il n'y aura plus personne pour les arrêterVous aurez Ben Laden à vos portes... Il y aura un djihad islamique en face de vous, en Méditerranée. Ils attaqueront la 6e flotte américaine, il y a aura des actes de piraterie ici, à vos portes, à 50 km de vos frontières. Ce sera vraiment une crise mondiale et une catastrophe pour tout le monde... ».
Et le leader libyen de conclure : « Je ne laisserai pas faire ».

Sur le front militaire, le point sur les combats

Hormis quelques témoignages d'habitants ou de médecins décrivant un « massacre », rien ne filtre des combats.
De violents affrontements ont eu lieu samedi à Zaouïa. Les insurgés étaient retranchés dans la ville encerclée par les forces fidèles au colonel Kadhafi. Les échanges de tirs ont duré au moins trois heures sans interruption suivis par des tirs sporadiques une bonne partie de la journée. Rappelons que Zaouïa est la ville la plus proche de la capitale aux mains des insurgés : elle n'est qu'à une soixantaine de kilomètres de Tripoli.

Sur le front Est, les insurgés, qui continuaient leur progression vers l'ouest, sont arrivés à Ben Jawad, à une centaine de kilomètres de Syrte la ville natale de Mouammar Kadhafi. Mais toute la journée de samedi, des avions ont patrouillé au-dessus de Ben Jawad et de Ras Lanouf.

L'opposition s'organise politiquement

Sur le plan politique, l'opposition tente de s'organiser. Le Conseil national a tenu sa première réunion à Benghazi, et s'est déclaré « le seul représentant de la Libye ».
Le conseil, que préside l'ancien ministre de la Justice Moustapha Abdeljalil, a chargé Omar al-Hariri, des «Affaires militaires» et confié à Ali Abdelaziz al-Issaoui, ambassadeur démissionnaire en Inde et ancien ministre de l'Economie, les «Affaires étrangères».

RFI

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents