Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Etienne Tshisekedi inaccessible

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 12 Janvier 2012, 06:31am

Catégories : #Actualite

« Personne n’est autorisé à rendre visite à Etienne Tshisekedi, président de l’Udps. Qui que vous soyez, la condition pour y accéder est d’aller solliciter une autorisation au Ministère de l’Intérieur (NDLR : chez le Vice- Premier ministre et ministre de l’Intérieur) qui nous a placés ici. Pas de discussion ; un point et c’est tout ». Ces propos sont ceux des éléments d’un contingent de la Police nationale congolaise qui a érigée des barrages sur toutes les entrées des avenues conduisant à la résidence privée du Président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (U.D.P.S), Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Ils ont été répétés à maintes reprises aux responsables des Organisations non-gouvernementales de Droits de l’Homme (ONGDH), qui ont cherché à rencontrer le Sphinx de Limeté dans l’exercice de leur mission de défendre et promouvoir les Droits de l’Homme dans notre pays. Ce face-à-face avec la Police a eu lieu hier, 10 janvier 2012, sur les avenues entourant la résidence d’Etienne Tshisekedi, dans le Quartier Résidentiel, dans la commune de Limete.

A cette occasion, on a noté la présence des responsables d’une dizaine d’ONGDH parmi lesquelles figuraient OCDH, Toges noires, OSD, L.E., AZADHO, ANMDH, Forcem, Cecarane, etc. Tous sont finalement tombés d’accord pour reconnaître que le ministre de l’Intérieur, Adolphe Lumanu a réellement mis en résidence surveillé celui qu’il doit considérer comme une menace pour le pouvoir. Et pour qu’il ne continue pas, par sa popularité, à gêner la politique du pouvoir en place. Cette situation, comme l’ont reconnue toutes les Ongs, est une mesure politique visant à utiliser les moyens de l’Etat pour bâillonner un adversaire politique, l’empêchant même de communiquer avec ses proches collaborateurs et les membres de la famille biologique. Contacté par notre rédaction, ce groupe d’ONGDH a lancé un appel au Vice- premier ministre et Ministre de l’Intérieur pour le respect des droits de libre circulation et de libre expression du Président national de l’Udps.

 Dialogue pour rechercher une issue à la crise

A ce sujet, il convient de noter que plusieurs délégations ont été déjà chassées à Limeté parmi lesquelles, celle conduite par Vital Kamerhe et l’autre comprenant plusieurs ténors de l’opposition ayant soutenu la candidature d’Etienne Tshisekedi à la Présidentielle du 28 novembre 2011. Même les proches collaborateurs sont chassés. Plusieurs journalistes aussi ont subi le même sort. Pour Maître André-Marie Muila Kayembe, qui était aussi présent dans la délégation des ONGDH, cette mesure n’aide pas à décrisper l’atmosphère politique de notre pays, qui est déjà suffisamment alourdie à cause de diverses irrégularités dénoncées par les uns et les autres lors des dernières élections présidentielle et législatives.

En lieu et place de mobiliser toute un contingent pour empêcher un adversaire de s’exprimer, le gouvernement ferait mieux de favoriser un dialogue politique avec l’opposition parce que les griefs formulés contre la CENI, dans la plupart des cas, sont vérifiables. Et ce sont ces griefs et diverses irrégularités qui conduit le Candidat de l’opposition à se proclamer aussi élu et à prêter serment présidentiel à domicile, devant ses partisans. Au nom de tous ses collègues des ONGDH, il a lancé un appel à la retenue des uns et des autres pour favoriser ce dialogue dans l’intérêt supérieur de la population congolaise.

Le Phare, via mediacongo.net 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents