Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Fraudes électorales : L’UDPS monte au créneau

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 1 Décembre 2011, 07:33am

Catégories : #Actualite

Après un scrutin émaillé d’incidents et d’irrégularité lundi dernier, le parti cher à Tshisekedi wa Mulumba est monté au créneau. L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) dénonce une « fraude significative à certains endroits » lors du déroulement des élections présidentielle et législatives du 28 novembre. Le Secrétaire Général du parti de la 10ème rue a dénonce ces irrégularités dans un point de presse au siège du parti.

« Personnellement, j’ai été témoin de beaucoup de tentatives de fraudes et même des fraudes avérées » a déclaré Me Jacquemain Shabani qui affirme avoir vu des hommes en uniforme portant des armes prendre possession des bureaux de vote après avoir chassé tous ceux qui s’y trouvaient. Qu’à cela ne tienne, le secrétaire général de l’UDPS qui a salué la participation et la détermination des électeurs, ainsi que leur surveillance, a soutenu que son parti récolte les résultats du scrutin de lundi notamment en collaboration avec des structures de la société civile : « les premiers chiffres que nos observateurs et témoins rapportent donnent une telle avance au Président Tshisekedi qu’il ne pouvait plus être rattrapé », a-t-il laissé entendre.

La CENI doit s’expliquer

Il sied de noter que outre l’UDPS, la mission conjointe du collectif Agir pour les élections transparentes et apaisées (AETA) et du Réseau européen pour l’Afrique centrale (Eurac) a déploré le dysfonctionnement du système électoral notant entre autres, la création précipitée d’extension des bureaux de vote, la non sécurisation du matériel électoral et l’absence totale ou partielle du matériel électoral ; particulièrement les bulletins de vote et les isoloirs dans nombre de bureaux de vote.

Ainsi, au-delà de tout ce qui a été démontré, une certaine opinion estime que la CENI devait s’amender, en corrigeant ses erreurs. Une correction qui ne servirait pas à grand-chose, lorsqu’on sait que les carottes sont déjà cuites et qu’il faut les prendre comme telles. Pendant qu’une autre pensait que la CENI devait s’assumer, en acceptant par exemple qu’elle n’a pas tenu compte de l’article 56 de la loi électorale qui stipule : « Quarante-huit heures avant le début des opérations de vote, la CENI met à la disposition de chaque bureau de vote ; un centre de vote des bulletins de vote compatibles au nombre des enrôlés et attendus », tout en ajoutant dans son alinéa 2 qu’avant le début des opérations de vote, les membres du bureau procèdent devant les témoins et les observateurs au comptage des bulletins de vote reçus. Ils vérifient si le matériel est complet et si l’urne est conforme et vide.

La date du 06 décembre approche !

Au vu de tous ces incidents constatés çà et là sur toute l’étendue du territoire national, dans quel état d’esprit le peuple va-t-il accepter les résultats qui seront publiés le 06 décembre prochain par la CENI ? Ce, en dépit du fait qu’elle a prolongé le vote pour certains bureaux qui ont connu des incidents graves.

Sinon, si rien n’est fait jusqu’à aujourd’hui, un candidat malheureux pourra facilement s’appuyer sur ces coins de la République pour dénoncer les résultats des urnes. Aussi, des responsabilités doivent être établies, afin de savoir comment les bulletins de vote sont-ils parvenus jusqu’à se retrouver entre les mains de la population ? Chose qui ne devait pas avoir lieu, surtout pour la CENI qui disait qu’elle était prête à 100%.

P.M

 

© Copyright L'Avenir Quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents