Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Lubumbashi : La permanence de l’UDPS vandalisée?

Publié par Gabriel manzukula Mjrrdcongo sur 2 Août 2011, 16:45pm

Catégories : #Actualite

Selon des sources bien informées dans le chef-lieu de la province du Katanga, le siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a été attaqué, lundi 1er août vers 16 heures, par des individus qui appartiendraient à la Junafec (Jeunesse de l’Union des nationalistes fédéralistes du Congo). Samedi 30 juillet, plusieurs milliers des Lushois ont applaudi le leader de l’UDPS lors d’un meeting.

Qualifié unanimement d’«intolérance politique», l’incident dont question se serait produit aux environs de 16 heures locales. Selon des sources à Lubumbashi, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, un allié politique du président sortant «Joseph Kabila» a organisé lundi un «meeting motorisé» à travers cette ville. Kyungu qui est également président de l’Assemblée provinciale du Katanga aurait, dans son harangue, invité le corps électoral "katangais" à voter pour «Kabila». 

«Après cette manifestation, raconte Patrick Kanku de l’UDPS-Benelux, des membres de la Junafec au nombre de vingt se sont dirigés sur l’avenue Kasa Vubu où se trouve la Permanence de l’UDPS. Bénéficiant de l’effet de surprise, ils se sont mis à lapider le bâtiment et les véhicules en stationnement.» Bilan : deux blessés graves et d’importants dégâts matériels. «Une bataille rangée s’en est suivie entre les assaillants et des «combattants» de l’UDPS». Se trouvant sur le lieu, l’UDPS Alexis Mutanda aurait apaisé les esprits en lançant un «appel au calme» aux protagonistes.

Si ces faits étaient confirmés, il faut dire que ce n’est la première fois que les "jeunes" de cette formation politique recourent à des pratiques dignes des partis fascistes. En janvier 2010, des membres de la Jeunesse de l’Union des nationalistes fédéralistes du Congo s’étaient rendu célèbre en passant à tabac quatre députés provinciaux. Ces parlementaires locaux avaient "osé" exiger un débat sur la gestion du questeur de l’Assemblée provinciale. Membre de la "Majorité présidentielle", Kyungu wa Kumwanza est un «intouchable». 

En séjour au Katanga depuis vendredi 29 juillet, Etienne Tshisekedi wa Mulumba a reçu un accueil triomphal de la part des Lushois. «Cette visite ne peut être perçue que comme un «acte de provocation» de la part des kabilistes purs et durs qui ont toujours clamé que cette région est le fief naturel du successeur de Mzee», commente un avocat Lushois. Celui-ci de rappeler que Kyungu avait promis au président sortant un score stalinien - plus de 90% - lors de la présidentielle prévue le 28 novembre prochain. "C’était sans compter avec le phénomène Tshisekedi", souligne le juriste.

«La gestion du Congo par des Congolais»

Samedi 30 juillet, Tshisekedi s’est adressé à des milliers des Lushois venus l’écouter. Dans son harangue, il a déployé de grands talents de pédagogue en invitant ses compatriotes à avoir de la «passion» pour leur pays et de «l’amour» envers leurs concitoyens. Pour lui, ce sont les deux conditions majeures pour sortir le Congo du coma. Après avoir égrené les «antivaleurs» qui ont «détruit» le pays (à savoir la mégestion, la corruption, le mensonge, la cupidité, les querelles fratricides), le leader de l’UDPS a invité chaque citoyen à opérer une sorte d’auto-révolution culturelle. «Le salut du Congo dépend de chacun de nous. Chaque de nous est responsable de l’avenir du Congo». Et d’ajouter : «Dès le 1er janvier 2012, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver la terre de nos ancêtres», dit-il. Joignant le geste à la parole, Tshisekedi d’inviter chaque citoyen à mettre sur papier les actes positifs qu’il compte poser, chaque jour, pour le pays. « A la fin de l’année, dit-il, faites votre propre bilan. Si celui-ci est positif, vous pouvez organiser un festin en abattant une chèvre». Pour «Tatu Etienne», la démocratie consiste à confier «la gestion du Congo aux Congolais».

A Lubumbashi, Tshisekedi s’est montré plein d’humilité mais cohérent avec ses convictions de social-démocrate en mettant un accent particulier sur l’amélioration de la qualité de vie de la population par la qualité des soins de santé et de l’éducation. Il a dit sa volonté de moderniser l’agriculture et les voies de communication pour créer l’abondance et lutter contre l’exode rural. «Après l’accueil populaire reçu par Tshisekedi à Lubumbashi, le clan kabiliste doit se poser des questions», commentait une source jointe au téléphone dans la capitale du cuivre. «C’est la morosité dans le camp kabiliste», croit savoir une source kinoise.

En attendant son retour à Kinshasa prévu lundi 8 août prochain, «Tshi-Tshi» poursuit son séjour dans l’ex-Shaba. Une chose paraît certaine : l’accueil reçu par le leader de l’UDPS dans la province du cuivre ébranle le mythe d’un «Joseph Kabila, l’homme politique le plus adulé au Katanga». On le voit, rien n’est encore joué...

S’agissant de l’incident survenu lundi à la Permanence de l’UDPS, il faut espérer que la police ne manquera pas d’ouvrir une enquête pour déterminer les responsabilités et donner une suite conforme aux lois en vigueur. Une mission quasi-impossible dans un Etat qui est tout sauf impartial.

B.A.W/Flory Masela 
© Congoindépendant 2003-2011

 

© Copyright Congo Libre

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents