Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


NÉGOCIATIONS DE KAMPALA: François Muamba invite l’Ouganda à mettre sur table un document de fin des travaux

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 11 Juin 2013, 16:24pm

Catégories : #Actualite

Le président de l'Assemblée nationale s'est entretenu, hier, avec le Coordonnateur du Mécanisme de suivi de l'Accord-cadre d'Addis-Abeba. Au centre de cette rencontre, les travaux du dialogue de Kampala entre le Gouvernement de RD Congo et le M23. A l'issue des entretiens, François Muamba, qui pilote ce Mécanisme de suivi, a clairement indiqué que la RDC attend de la médiation ougandaise, la mise sur table d'un document formel de fin de travaux.

" Le 15 mars, la RDC a déposé à la demande du chef de l'Etat sa vision de fin des travaux susceptible d'être signé par les parties. Un mois après, le M23 a fait le même exercice. Ce qui est important aujourd'hui, est que la médiation ougandaise dispose de la vision de part et d'autre. Les gens ont besoin de savoir comment vont se terminer les travaux. Parce qu'un arbitre, c'est celui qui siffle le début et la fin d'un match. Notre demande est que l'Ouganda doit mettre sur la table un document final qui tienne compte de ce que pensent les uns et les autres six mois après. Nous sommes convaincus que si la médiation prenait ses responsabilités, ce dernier exercice prendra trois, quatre ou cinq jours destiné à examiner ce document final ", a souligné le coordonnateur du Mécanisme de suivi de l'Accord-cadre.

A la question de savoir ce que deviendra le M23 après les négociations de Kampala, François Muamba a été très clair : " Le M23 n'a pas vocation d'exister en tant que M23 après l'accord de Kampala, c'est clair et net du point de vue de la RDC, des Nations Unies et de tous intervenants dans ce dossier".

S'agissant des missions confiées par le président de la République au Mécanisme de suivi de l'Accord-cadre d'Addis-Abeba, François Muamba a indiqué qu'il existe un volet parlementaire, lourd et extrêmement important en rapport avec les différentes réformes en cours en RDC. "A titre d'exemple, vous avez vu que le ministre de l'Intérieur a fait une forte communication sur l'agenda concernant la décentralisation. Et qui dit décentralisation dit des lois qui ont été votées. Et nous devrions nous assurer dans quelle mesure elles sont mises en œuvre surtout que d'autres doivent venir. C'est pour toutes ces raisons que nous avons voulu rencontrer le président de l'Assemblée nationale", a martelé le coordonnateur du Mécanisme de suivi.

En ce qui concerne la reprise du dialogue, François Muamba a fait savoir que les points de repères de la RDC sont très précis. " La volonté qui a été exprimée au niveau des responsables de la région dans le cadre de la CIRGL a été de demander au Gouvernement de la RDC de discuter avec une force négative. Et pourquoi l'avons-nous accepté ? Pourquoi le président de la République, au nom de nous tous, a dit qu'il faut y aller ? En bien, c'est parce que c'était en quelque sorte le prix à payer. Rappelez-vous des circonstances de l'époque. Que nous puissions de cette manière-là, par la voie diplomatique, politique et militaire mais surtout cette fois-ci diplomatique et politique, obtenir de sauvegarder non seulement la ville de Goma, mais que nous ne puissions pas effectivement nous mettre en situation de subir des revers militaires alors qu'il y avait d'autres démarches en cours", a soutenu le coordonnateur du Mécanisme de suivi de l'Accord-cadre.

Dorian KISIMBA.

Forum des As

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents