Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Nouvelle Assemblée nationale : 500 élus autour du PPRD, de l’UDPS et du MSR

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 2 Février 2012, 08:30am

Catégories : #Actualite

La configuration de la future Assemblée nationale se dessine déjà. Elle se fait autour de trois forces politiques, à savoir le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et le Mouvement social pour le renouveau (MSR).

Selon les premières estimations, le PPRD alignerait à lui seul, 63 députés, l’UDPS apporterait à l’hémicycle 41 élus, alors que le MSR aurait raflé 26 sièges à la représentation nationale.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) peut désormais pousser un ouf de soulagement. Elle vient de rendre publics les noms des députés élus pour les circonscriptions restantes de Kinshasa, Kongolo (Katanga), Popokabaka (Bandundu), Rutshuru (Nord-Kivu) ainsi que pour Mbuji-Mayi ville (Kasaï Oriental).

Avec le travail abattu par la Commission électorale nationale indépendante, et en attendant le verdict de la Cour suprême de justice autour des contentieux électoraux, il y a lieu de se faire une idée sur la configuration de la prochaine Assemblée nationale qui se constitue principalement autour de trois grands partis politiques, notamment le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti au pouvoir, arrivé en tête en terme du nombre d’élus. Il faut dire que le parti présidentiel peut s’assurer de l’appui des partis alliés et sympathisants. Juste après le PPRD, s’annonce l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, Opposition) qui, elle aussi, reçoit l’appui des autres partis de l’opposition. Et la troisième force se constitue autour du Mouvement social pour le renouveau qui bénéfice également de l’appui des autres forces politiques.

Selon les premières estimations, le PPRD alignerait à lui seul, 63 députés, l’UDPS apporterait à l’hémicycle 41 élus, alors que le MSR aurait raflé 26 sièges à la représentation nationale.

L’étape de la proclamation des résultats des élections législatives 2011 par la CENI touchant à sa fin avec la dernière série des résultats rendus publics tard dans la nuit de mercredi à jeudi 2 février, reste maintenant à la Cour suprême de justice d’examiner toutes les revendications et contestations introduites par les candidats députés lésés. Légalement, la Cour suprême de justice a deux mois pour démêler la pile de requêtes des candidats malheureux et rendre son verdict. Et la CSJ doit jouer sa partition et se montrer digne de la respectabilité que les Congolais placent en cette haute cour qui a la responsabilité de dire le bon droit en vue de corriger les erreurs et irrégularités observées dans la publication des résultats provisoires des législatives nationales.

Les prochaines heures promettent donc d’être fertiles en rebondissements.

Mais il faut dire aussi qu’à côté du verdict attendu de la CSJ, l’attention des Congolais est captivée par la date du 16 février 2012. Car à cette date, l’Eglise catholique projette de commémorer «les martyrs de la démocratie» à travers une marche pacifique.

On se souvient qu’en 1992, des chrétiens avaient organisé une marche pacifique pour réclamer la réouverture de la Conférence nationale souveraine (CNS) fermée par le Premier ministre d’alors Nguz a Karl-i-Bond. La marche avait été réprimée dans le sang par la soldatesque de Mobutu.

Cette année encore, la commémoration de l’événement prend tout son sens, surtout quand on sait que l’Eglise catholique réclame depuis la publication des résultats de la présidentielle 2011 que soit rétablie la vérité des urnes. Car de l’avis de l’Eglise catholique, les résultats rendus publics par la CENI ne sont «conformes ni à la vérité ni à la justice».



 

© Copyright Le Potentiel

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents