Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Plébiscité à l’unanimité par les participants au premier congrès ordinaire de l’UNC candidat à l’élection présidentielle de novembre prochain Kamerhe parle de Tshisekedi !

Publié par Gabriel manzukula Mjrrdcongo sur 2 Août 2011, 16:34pm

Catégories : #Actualite

Le triomphe de ce leader dans cette ville montre ce dont un peuple est capable lorsqu’il est mobilisé pour une cause noble face à un pouvoir répressif et foncièrement privatisé, dixit le président national de l’UNC devant le 1er congrès de ce parti. Tenu dans une ambiance inégalée tant dans son organisation, l’abord de thèmes inscrits à son programme et les interventions très pertinentes des intervenants dans les débats, du 28 au 31 juillet dernier, le premier congrès ordinaire de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) s’est terminé sur une note positive. Parmi les temps forts de cette rencontre hautement stratégique par l’importance de résolutions prises à son issue figure le plébiscite du Président Vital Kamerhe par les délégués venus de 144 territoires de la République et de l’étranger comme candidat de son parti à l’élection présidentielle du 28 novembre prochain !
Prenant la parole aussitôt après sa désignation à l’unanimité par les participants à ce forum politique de grande portée historique pour l’UNC et le pays, Vital Kamerhe a déclaré avoir une ambition à la hauteur de la RDC reposant sur les cinq axes ci-après : la refondation de l’Etat de droit ; la restauration de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du pays, l’amélioration de conditions de vie de la population en mettant un accent particulier sur la jeunesse et la femme ; la poursuite du développement intégral durable du pays fondé sur une coopération régionale et internationale constructive. 
« Mon investiture en tant que candidat de l’UNC à la magistrature suprême du pays m’oblige de me prononcer publiquement sur un certain nombre de questions touchant à notre vécu commun. Je voudrais m’engager solennellement, dans l’hypothèse de mon élection à la Présidence de la République, à faire abroger, par e parlement, la révision constitutionnelle du 20 janvier 2011 aux fins de préserver le consensus national laborieusement obtenu au dialogue intercongolais à Sun City (Afrique du Sud) et consigné dans la constitution du 18 février 2006 en restaurant les deux tours de l’élection présidentielle », a déclaré le Président national de l‘UNC avant d’inviter ses pairs de l’opposition à capitaliser ces bonnes prédispositions pour l’alternance au pouvoir. Abordant par ailleurs sans ambages ni faux-fuyants là question fondamentale relative à la candidature commune de l’opposition à la Présidence de la République. Vital Kamerhe ne s’est pas offusqué à dire qu’il partageait totalement l’idée selon laquelle la désignation d’un candidat commun d l’opposition à ce poste clé était une nécessité de premier ordre pour l’avenir immédiat du pays.
En renchérissant, le Président de l’UNC a indiqué que cela est non seulement possible mais aussi vital pour la crédibilité intérieure et extérieure de l’opposition dans sa quête d’alternance au pouvoir en place au pays.
Du fait d’avoir rencontré et discuté en toute franchise avec tous les leaders de l’opposition, Vital Kamerhe affirme que ses interlocuteurs sont tous d’avis qu’il faut absolument se mettre ensemble en vue d’infliger une défaite cuisante à l’adversaire et le régime rétrograde incarné par lui. Une précision de taille mérite cependant d’être donnée : la rassemblement de forces de l’opposition ne doit être imposée ni par une seule personne ni par un parti ni encore par une association de partis, fut-elle déterminante, souligne-t-on L’heure a donc sonné pour Etienne Tshisekedi de saisir la main tendue de Vital Kamerhe en vue de mettre en application la redoutable théorie de la 90ème minute intimement appelée «NZOMBO LE SOIR » par les kinois pour accéder au pouvoir suprême.
Les observateurs de la scène politique congolaise sont formels sur une évidence : si le vieil opposant se surpasse et accepte désormais les autres, l’opposition aura raison à coup sûr de l‘Etat autoritaire et privatisé incarné par le régime actuel en RDC !
Jeff Saïle 

LE BAROMETRE

 

© Copyright 7sur7.cd

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents