Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


RDC: De mardi à mercredi matin, chronologie des combats entre l’armée et les rebelles du M23

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 22 Mai 2013, 17:19pm

Catégories : #Actualite

RDC: De mardi à mercredi matin, chronologie des combats entre l’armée et les rebelles du M23

Les affrontements ont continué la journée d’hier mardi 21 mai entre les fardc et les rebelles du M23.c’est à 14H que les informations ont circulé disant que les forces loyalistes avaient déplacé les combats de la localité de MUTAO jusque kibati et kilimanyoka; toute la journée les populations de ndosho et mugunga paniquaient par les bruits de détonation d’armes lourdes.

Les gomatraciens qui veulent à chaque minute connaitre l’évolution sur le champs de bataille ont passé la nuit dans un calme hypocrite. le matin de ce mercredi 22 mai avec la coupure du courant électrique dans la toute la ville de Goma depuis 5H30 la population s’est réveillé dans une psychose totale même si le courants’est retabli après .tout à l’heure les sources de kibumaba signalent que le M23 vient d’ériger des barricades à KIBUMBA centre et le passage devient difficile, plus de vingt FUSO contenant les passagers sont bloqués là bas depuis hier à 10 heures et attendent l’intervention de la monusco pour leur libération mais malheureusement ils disent que depuis hier aucun véhicule de la munusco a emprunté ce tronçon et pourtant ils y passent tous les jours. A 8H30 les combats ont commencé ce mercredi et dans ces échanges des tirs une bombe vient de tomber dans le quartier de ndosho à KIZIBA2, l’un des quartiers les plus populaires de la ville de Goma et tue un bébé et blesse plus de trois personnes et ceci panique les habitants de cet environnement mais dans le centre-ville les activités continuent normalement malgré que ,les élèves viennent de quitter leurs classes et pourtant les affrontements sont un peu loin de là

LE M23 AFFAIBLI ET PERTURBATEUR 

Le secrétaire général des Nations Unies entame aujourd’hui une visite à Kinshasa qui le conduira dans la région des Grands-Lacs. Une tournée qui le conduira demain à Goma, puis à Kigali (au Rwanda) et Entebbe (en Ouganda).Sa venue est dans le contexte de la signature à Addis-Abeba en février dernier de l’accord cadre qui stipule que les pays de la région ne doivent pas soutenir les groupes armés.

Durant les combats qui durent trois jours entre les FARDC et les rebelles, la Monusco a observé et Axel Keval, chef du bureau de la Monusco pour le Nord-Kivu pense qu’il y a une certaine nervosité dans les deux parties. Sur Rfi ce mercredi matin Axel Keval a déclaré :
« Je ne sais pas qui a tiré exactement le premier coup de feu. Je pense d’ailleurs que l’important est que cela s’arrête. Je pense qu’il y a une certaine nervosité de part et d’autre. Le M23 est quand même très affaibli, il y a eu beaucoup de désertions. Les négociations de Kampala piétinent et ils( le M23) n’ont pas beaucoup de perspectives, c’est qui le pousse à adopter, peut-être une attitude plus rigide. Je pense également que certains éléments FARDC croient que la situation s’est beaucoup améliorée et ont envie de prendre leur revanche. Nous essayons de calmer le jeu de part et d’autre et d’expliquer qu’une escalade militaire serait une mauvaise chose…Nous ne craignons pas que le M23 reprenne Goma. Cela serait une condamnation de la communauté internationale. La dernière résolution des Nations-Unies concernant le Nord-Kivu, en particulier, a été votée à l’unanimité ; y compris par le Rwanda. »

Le secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-Moon a dit qu’il fallait accélérer le déploiement de la brigade d’intervention vue les derniers combats au Nord de Goma. Quant à la France, elle salue l’effort de l’ONU pour tenter de pacifier l’Est de la RDC pointant du doigt la rébellion. Le porte-parole du ministère français des affaires étrangères de la France Philippe Lalliot a dit que le M23 doit être mis hors d’état de nuire : « Le M23 reste un élément perturbateur, pour dire le moins, dans cette région essentielles des Kivus. Le message de la France reste le même parce que, il(Le M23) est sous sanction ; il doit être mis hors d’état de nuire et que l’on fasse application stricte des trois résolutions qui le pointe directement, lui et certain de ses hommes. Ce que l’on peut espérer aujourd’hui c’est le dispositif de la communauté internationale via la Monusco au niveau sécuritaire et via l’accord-cadre avec le soutien de tous les pays sur le plan politique, qui devraient permettre, nous l’espérons, de régler cette situation. »

 

Mwanza Kasongo
Goma – Oeil d’Afrique

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents