Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


RDC : Élections du 28 novembre, cyclones vers Kinshasa ?

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 19 Novembre 2011, 08:26am

Catégories : #Actualite

Jamais pays n’a connu autant d’agitations, d’incertitudes, de conciliabules, de coups bas, d’ingérences des capitales occidentales et africaines, d’entrées massives d’armes de guerre et de mercenaires de tout bord… ! La RDC ressemble aujourd’hui à une véritable poudrière dans laquelle les protagonistes lancent des grenades et des bombes à fragmentation. Personne ne sait comment la situation va évoluer demain. Ce pourquoi tous les observateurs sont unanimes, c’est l’incertitude du lendemain. Pour preuve, toutes les chancelleries occidentales sont sérieusement occupées à préparer l’évacuation de leurs ressortissants vers Brazzaville, comme ce fut le cas lors des pillages de triste mémoire des années 1991 et 1993 qui ont eu lieu à Kinshasa. A cet effet, on a enregistré la présence à Brazzaville du Commandant KUNT de l’armée belge. C’est celui-là même qui avait organisé l’évacuation des Européens lors des pillages de 1993. Il est arrivé à Brazzaville depuis une semaine pour la même mission. Il y a été rejoint par le Colonel DIALLO de la MONUSCO à Kinshasa pour étudier le plan d’évacuation des Européens de Kinshasa vers Brazzaville en cas d’explosion très probable de la situation. Signe probant que la situation est très grave.

Par contre, dans le cercle de la kabilie, quelques collabos rêveurs du PPRD s’activent à préparer l’investiture de leur « raïs » le 6 décembre prochain. Mais le cœur n’y est pas. C’est plus pour eux une opportunité de voler ( pour une dernière fois?) un peu d’argent pour les jours sombres en perspective. L’atmosphère est au « sauve-qui-peut » , nous dit un haut responsable de protocole chargé du ravitaillement en vivres et boissons pour la très improbable fête d’ investiture de l’imposteur rwandais.

L’ADG de l’ANR demande à ses «frères» et cadres originaires de l’Est de faire leurs bagages
C’est dans cette atmosphère de fin de règne que Monsieur YAV, le nouveau patron de l’ANR récemment nommé en remplacement de Ndaruwezi a réuni discrètement dans son bureau ce samedi 12 novembre tous les cadres de l’ANR originaires de l’Est de la République. Il les a prévenus de l’évolution alarmante de la situation politique du pays, et leur a fait comprendre qu’il y a très peu de chance que leur « raïs » soit encore au pouvoir au mois de décembre. Par conséquent, il a choisi de réunir uniquement les cadres pour leur demander de se préparer à quitter le pays. Il estime en effet que les agents subalternes (originaires de l’Est) seront probablement récupérés sans difficulté par les prochains responsables des services. Il a remis pour la circonstance, une enveloppe de 5000 dollars américains et 400.000 Francs congolais à chaque cadre présent. Précisons que le salaire moyen des cadres de l’ANR est de 150.000 francs congolais.

Malheureusement pour YAV, suite à une fuite d’information, les agents subalternes originaires de l’Est ont appris la nouvelle de la tenue de cette réunion secrète. Choqués et révoltés par cette «injustice», les agents subalternes ont boudé le travail et se sont pour la plupart simplement arrêtés de travailler, tandis que ceux qui vont encore au travail font la grève du zèle. Ces agents subalternes estiment que c’est eux qui prennent le plus de risque en allant sur le terrain pour opérer des arrestations, et il n’est pas juste de les abandonner à leurs tristes sorts après le naufrage du bateau PPRD.

«Joseph Kabila» et Etienne Tshisekedi: Un rendez-vous piège en Afrique du Sud?
Les médias nationaux et internationaux rivalisent encore de commentaires et d’hypothèses sur l’issu des élections en République Démocratique du Congo. Les dernières déclarations d’ Etienne TSHISEKEDI réagissant aux actes de violence et de sabotage de « Kabila » contre les candidats de l’opposition, particulièrement ceux de l’UDPS, sont commentés en sens divers. De tous les candidats à la magistrature suprême, deux tiennent l’avant-scène de la campagne électorale: Etienne TSHISEKEDI et « Joseph KABILA » dont les adeptes s’affrontent un peu partout à travers le pays.

Mais nous apprenons d’une source bien introduite au Département d’État américain, que les États-Unis entendent se débarrasser des deux candidats en vue qui inquiètent les lobbies occidentaux. Alors ils auraient chargé les dirigeants sud africains d’inviter les deux protagonistes à Pretoria au courant de la semaine du 21 au 28 novembre, sous prétexte de « les réconcilier en vue d’assurer l’organisation d’élections apaisées en RDC le 28 novembre prochain. »

Mais la réalité est que les deux candidats y seraient bloqués pour permettre l’organisation d’une transition imposée par la Communauté internationale et qui serait dirigée par le candidat de l’Occident, Léon KENGO WA DONDO.

L’APARECO avait prévenu le peuple congolais : des élections organisées dans un pays occupé ne visent qu’à satisfaire les objectifs des occupants et non à respecter les aspirations du peuple congolais. Même s’il semble bel et bien acquis pour l’heure que « Kabila » est sur le point de « partir », il est aussi évident que pour certains lobbies étrangers le système qu’il a contribué à mettre en place doit perdurer coûte que coûte.

Il est évident que plusieurs schémas sont actuellement en gestation dans les laboratoires politiques à Kinshasa et particulièrement en Occident. Il appartient au peuple congolais de s’approprier sa destinée et de ne laisser aucune puissance occulte, d’où qu’elle vienne, venir lui imposer, une fois de plus, ses dictats selon ses intérêts.

Paris, le 18 novembre 2011

Candide OKEKE



 

© Copyright KongoTimes

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents