Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


RDC : Goma sous la menace d’une bombe

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 11 Décembre 2012, 15:26pm

Catégories : #Actualite

Alors que, depuis dimanche 9 décembre la délégation du gouvernement de Kinshasa, conduite par son ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, est en pourparlers avec des représentants au niveau inférieur du M23, les caciques ayant refusé de s’y rendre au motif que le président Kabila n’était pas de leurs interlocuteurs, à Kampala, en terre ougandaise, l’attention ne peut être portée que sur Goma, dans le Nord-Kivu, par où débuta le drame humanitaire que connaît la région.

En effet, le 20 novembre, les forces rebelles du M23, aidées en sous-main, selon certaines sources, par les voisins pyromanes de Kigali (Rwanda), fondaient sur cette ville comme un couteau dans le beurre. Puisque de résistance elles n’en rencontrèrent pas, les forces républicaines étant préoccupées à sauver leurs vies qu’à se livrer aux balles ennemies, les salaires de misère qu’ils touchent ne méritant pas tel sacrifice suprême.

Evidemment, les militaires en débandade, quel audacieux civil y restera-t-il ? D’où de nombreux exilés, 138 000 selon les organisations humanitaires, pas près de rejoindre le bercail, en dépit du repli sur 20 kilomètres des assaillants de leur base initiale le 1er décembre, sur injonctions et menaces de la communauté internationale. Mais en est-on à la fin du feuilleton ?

On serait trop crédule qu’on y penserait, en dépit des discussions entreprises par les deux parties ; car, si pour les représentants de Kabila à la table de négociations, celles-ci doivent ne tourner uniquement qu’autour des accords du 23 mars 2009, signés à l’époque avec le Congrès national pour la défense du peuple, actuel M23 après leur remise en cause, ce dernier cité a toute autre lecture de l’agenda, voulant que le débat s’ouvre aussi pour l’opposition et la société civile ainsi que le départ du gouvernement actuel.

Mais il y a plus grave : un compromis serait trouvé entre les deux antagonistes que ça ne résoudrait pas la situation à Goma sur qui plane une bombe : à la faveur de l’entrée des forces occupantes dans la ville, 1200 prisonniers étaient libérés de la prison de Munzeze ; parmi eux 500 ex-militaires dangereux, passés maîtres dans les vols, les viols et autres exactions. Et malgré les promesses de récompense qui pourraient aider à les reprendre, aucun n’avait été localisé au moment où nous mettions un point final au présent.

Rabi Mitbkièta

 

© Copyright L'Observateur Paalga

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents