Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Stephen Rapp: "Il faut un tribunal mixte pour juger les criminiles de geurre en EDC"(Le Potentiel)

Publié par gmanzukula.over-blog.com sur 27 Octobre 2010, 09:26am

Catégories : #Justice

Faut-il un Tribunal pénal international spécial pour la RDC à l’instar du Tribunal pénal international pour le Rwanda, en vue de juger les auteurs des crimes de guerre et contre l’humanité commis notamment à l’est du pays ?

C’est à cette question que tente de répondre M. Stephen Rapp, ambassadeur itinérant chargé des crimes de guerres au Département d’Etat américain dans les différents contacts qu’il a eus tant avec les autorités nationales, provinciales qu’avec les membres de la société civile et des responsables de quelques organismes humanitaires sur les crimes de guerre commis en République démocratique du Congo.

Il l’a souligné au cours d’un point de presse qu’il a tenu dimanche après-midi, à l’Hôtel Memling, Kinshasa à l’issue d’une tournée d’information qui l’a conduit notamment à Goma au Nord-Kivu et à Bukavu au Sud-Kivu la semaine dernière, en plus de contacts qu’il aura cette semaine avec les autorités nationales à Kinshasa.

En effet, en séjour en République démocratique du Congo depuis mardi de la semaine dernière, Stephen Rapp, ancien procureur au Tribunal pénal international, ancien procureur en chef au Tribunal pénal spécial pour la Sierra Léone dans le procès contre l’ancien président libérien Charles Taylor et ancien procureur au Tribunal pénal international pour le Rwanda, n’est pas d’avis pour la création d’un Tribunal pénal international pour la RDC, afin de juger les auteurs des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité dans l’est du pays.

Stephen Rapp, qui est à sa quatrième visite en RDC depuis qu’il était procureur du TPIR à Arusha, estime d’abord que les procès au niveau du Tribunal pénal international coûtent trop cher (Ndlr : à la communauté internationale) pour peu de résultats, ensuite parce qu’ils ne permettent pas de juger un grand nombre de criminels.

Il en veut pour exemples le fait que pour les crimes commis pendant les différentes guerres en RDC, seules cinq ou six personnes seulement sont jugées, ce qui «n’est pas assez», alors qu’on doit en juger davantage, car beaucoup courent encore les rues.

La solution idéale pour lui serait la création d’un Tribunal mixte qui comprendrait des juges congolais auxquels s’ajouteront de juges et experts internationaux, ceux-ci devant apporter, outre leur expertise, des outils appropriés notamment en cas d’analyses d’ADN et d’autres enquêtes.

C’est dans ce contexte que, dans ses contacts, l’accent est mis sur la recherche des moyens pour «le contrôle de l’impunité et la protection des civils» ainsi que la «création d’une situation où la paix règne».

Dans cette optique, devait indiquer le diplomate américain, les Etats-Unis entendent collaborer avec les autres, notamment avec la Monusco et les autorités de Kampala (Ouganda), afin de les convaincre du bien-fondé du renforcement du système judiciaire en RDC, où les droits de l’homme doivent être respectés. Et selon lui, «il faut mettre fin aux souffrances des Congolais», surtout à l’est du pays où il a été témoin de tous ces crimes et des souffrances des populations qui ont «besoin de beaucoup d’assistance».

Le rapport de ses contacts sera soumis aux autorités du Département d’Etat pour une assistance selon un programme approprié. Mais déjà, les Etats-Unis ont mobilisé une bagatelle de 15 millions de dollars US pour le renforcement du système judiciaire congolais.

Par Matshi


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents