Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


ULTIMATUM CONTRE LE M23: et après ?

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 27 Novembre 2012, 09:24am

Catégories : #Actualite

Au moment où nous tracions ces lignes, l’ultimatum lancé au M23 par les pays des Grands Lacs à l’issue du sommet de Kampala ne tenait plus qu’à quelques heures sans avoir connu un début d’effet. Les forces rebelles contrôlent toujours la ville de Goma et ses alentours. Cet ultimatum n’a été que de la poudre aux yeux. Les chefs d’Etat ont voulu jouer la carte de la fermeté en demandant aux forces du M23 de libérer les zones conquises avant toute ouverture de « négociations directes » avec leurs leaders. 

Voilà des gens qui se sont rebellés parce que n’ayant pas eu une oreille attentive auprès de Kinshasa et au moment où le rapport de force semble être en leur faveur, on leur demande de se retirer voire de déposer les armes. A moins d’être des nains politiques, on voit mal les rebelles se soumettre à cet ultimatum. Une trêve passerait encore afin de permettre aux protagonistes de débroussailler le terrain de la négociation. Maintenant que cet ultimatum n’a pas été respecté, que vont faire les chefs d’Etat de la région ? 

C’est l’une des rares fois que l’on voit un ultimatum qui n’est assorti d’aucune menace, ni de contrainte au corps pour ceux qui ne le respecteraient pas. Cet ultimatum non respecté renforce plus le camp des rebelles qui, s’ils n’obtiennent pas effectivement l’ouverture des négociations, pourraient maintenir la pression en poursuivant leur marche en avant. Cet ultimatum qui a des allures d’un coup d’épée dans l’eau dédouane Kampala et Kigali à qui l’on a demandé de mettre la pression sur le M23 à cause de leurs supposées accointances. Mais il ne fait pas du tout l’affaire de Kabila à qui ses collègues n’ont donné aucun moyen coercitif en cas de non- respect. C’est à se demander si cet ultimatum était vraiment opportun à ce stade du conflit avec des forces onusiennes spectatrices face à la débandade des forces armées congolaises. 

Si les négociations ne s’ouvrent pas telles que voulues par le M23, Kinshasa a tout intérêt à revoir ses plans de défense. Kabila qui semble ne pas avoir les moyens de contrer les forces du M23, a tout intérêt à mettre de l’eau dans son vin, surtout qu’il a très peu d’alliés sûrs dans la région pour ne pas précipiter les événements. L’histoire pourrait se répéter. D’ailleurs, Kinshasa a intégré cette possibilité dans la stratégie des rebelles, puisqu’elle exige d’eux de ne plus menacer de renverser Joseph Kabila. Et après, est-on tenté de dire ?



Abdoulaye TAO

 

© Copyright Le Pays

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents