Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Le blog de gmanzukula-alternatif-congolais.over-blog.com

Dans ce blog, il sera question de publier toutes les réflexions, articles, commentaires et opinions à caractère socio-économiques, politiques, culturels et religieux.


Violence électorale à Kamina : Moïse Katumbi lance un appel au calme

Publié par Gabriel MANZUKULA Mjrrdcongo sur 18 Novembre 2011, 15:10pm

Catégories : #Actualite

Il nous revient, au moment où nous bouclons cette édition, que des incidents ont émaillé jeudi en fin de journée la campagne électorale à Kamina, dans la province du Katanga. Informé, le gouverneur Moïse Katumbi aurait immédiatement lancé à l’endroit des parties concernées un appel au calme et à la retenue. Une commission d’enquête est attendue sur place dans les prochaines heures afin de déterminer les responsabilités et rappeler tout le monde à l’ordre.

Des mains noires seraient-elles tentées de faire capoter le processus électoral en cours ? Tout porte à le croire d’autant plus que des violences verbales et accrochages entre militants des partis politiques se multiplient depuis le lancement officiel de la campagne électorale en cours. Cela malgré les appels à la tolérance politique et au respect de l’ordre public lancés par tous les partenaires au processus électoral. Des pyromanes non autrement identifiés semblent avoir choisi la province du Katanga comme zone de prédilection pour la concrétisation leur projet macabre. 

Les premiers incidents ont été enregistrés à Lubumbashi entre les combattants de l’UDPS et les militants de l’UNAFEC et du PPRD d’une part, et d’autre part, entre des fans de différents partis politiques membres de la Majorité présidentielle. Cela a consisté dans des actes de sabotage et de vandalisme sur le matériel de campagne respectif. Ajouté à cela l’escalade verbale qui dégénère en accrochages dans la rue ou des attaques des bureaux ou permanences des partis politiques. 

Pour juguler cette attitude belliqueuse qui ne se prête pas au contexte, le gouverneur du Katanga avait initié un cadre de concertation permanente entre représentants des partis politiques. Lequel cadre avait porté des fruits en réduisant de manière sensible les actes déplorés. Les représentants des partis ont été appelés à encadrer leurs militants et fans mais aussi de répercuter le message de tolérance et d’apaisement. Deux séances ont eu lieu au cours desquelles toutes les parties concernées ont eu à faire l’évaluation du déroulement de la campagne. 

Voilà qu’au moment même où les partenaires extérieurs au processus, notamment la Monusco, saluent l’initiative du cadre de concertation, des fossoyeurs patentés du processus électoral, se révèlent dans une autre partie du Katanga, à savoir la ville de Kamina dans le district du Haut Lomami. Selon des sources crédibles qui ont contacté notre rédaction dans la soirée, des accrochages ont eu lieu entre fans de différents partis politiques. Le bilan n’est pas encore connu mais les premières informations font état de plusieurs blessés. Il y aurait même mort d’homme. 

Aussitôt informé, le gouverneur du Katanga aurait immédiatement lancé un appel au calme et à la retenue à l’intention des acteurs politiques, toutes tendances confondues. Selon lui, le processus électoral en cours rentre dans la droite ligne de la consolidation de la démocratie en RDC. Il s’agit donc d’un rendez-vous important que le peuple congolais a avec son histoire. Ceux qui veulent saboter ce processus devraient réfléchir par deux fois, s’ils sont des Congolais. La Constitution de la République garantit les droits à chaque citoyen de postuler au poste de son choix et de battre campagne en toute liberté dans toutes les provinces de la RDC. A la seule condition de préserver l’ordre public et de respecter les dispositions légales en la matière. 

Au cas où les tireurs de ficelles seraient des étrangers, ils devraient laisser les Congolais construire leur pays et l’amener progressivement vers le développement et le progrès. La RDC est une. Son peuple n’est pas prêt à accepter sa partition. Au contraire, il a accepté la démocratisation dans le but précis de tirer le meilleur parti de ses innombrables potentialités. 

Conscient du fait que le peuple congolais est essentiellement chrétien et que la plupart des responsables politiques se réclament comme tels, Moïse Katumbi a recommandé l’amour du prochain mais également l’amour du Congo. Son avis est que la politique devrait aider à construire, consolider la coexistence nationale et aller de l’avant mais non une occasion de destruction des acquis. 

Les faits étant consommés, la justice devrait faire son travail. Aussi une enquête serait-elle diligentée incessamment aux fins de tirer au clair cette affaire qui n’honore ni les auteurs des incidents ni leurs commanditaires. Bien plus, le contexte ne s’y prêterait pas vu l’urgence qu’il y a à améliorer le bien-être de la population. 

© Copyright Le Potentiel

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents